Le cuivre

Le cuivre, est avec l’or, le métal le plus anciennement connu de l’humanité. Il y a 7000 ans, les hommes du néolithique le découvrent à l’état natif au Proche Orient. Ses qualités d’utilisation, ses applications : armes, outils, accessoires de cuisine donnent rapidement naissance à une nouvelle civilisation qui deviendra celle du bronze (alliage du cuivre et de l’étain).

Depuis longtemps, présent dans les intérieurs domestiques, ce métal tend à disparaître, supplanté par des matériaux plus faciles d’emploi et d’entretien. Cependant des amateurs éclairés, conscients de l’esthétique et de la valeur artistiques des objets en cuivre, sans compter de la qualité du travail des dinandiers, recherchent ce patrimoine trop longtemps méprisé et ignoré.

Cuivre, suite

Cette sauvegarde ne concerne que les pièces dignes d’intérêt, même si elles paraissent modestes. Rejetons les productions grossières ou industrielles, les affreuses bidouilles pour magasins à touristes naïfs. Redonnons leurs lettres de noblesse aux dinandiers des XVIIe et XVIIIe siècles, qui sont les alter-égo des orfèvres avec lesquels ils partagent les mêmes techniques, et le même outillage, mais malheureusement pas la même renommée…

Un coquemar, une chocolatière, une bassinoire, un réchaud, une fontaine en cuivre ou en laiton, objets usuels et fonctionnels par destination, peuvent devenir des œuvres d’art, si on sait comprendre les secrets et les difficultés de leur fabrication.

Nettoyage d’un cuivre ancien

Pour sauvegarder un objet ancien en cuivre (ou en laiton) avec élégance et délicatesse, le polissage est indispensable et doit être réalisé par un professionnel polisseur d’art qui enlèvera la « crasse » et les outrages du temps tout en sauvegardant sa patine.

Définition du mot patine :

La patine c’est l’usure normale d’un objet suite à son usage. Ne pas confondre avec l’oxydation, le croûtage, ou la vétusté.

S’interroger sur l’appellation « cuivre avec jolie patine ancienne ». Le plus souvent, il s’agit d’un objet laissé à l’abandon, bosselé, et qui nécessite une sauvegarde raisonnée par un débosselage délicat puis un nettoyage adéquat.

Cuisine du Château de Chambord

La plupart des cuivres des châteaux ont disparus à la suite des réquisitions, des guerres, des révolutions, des pillages. Ainsi, à Chambord, gràce à l’inventaire de 1751, les conservateurs ont reconstitués une des cuisines. Des ustensiles prêtés par des musées du Mobilier National ou achetés sur le marché de l’art forment aujourd’hui un bel ensemble tel qu’il existait autrefois.

Dans le cadre des collections permanentes, admirez les coquemars, fontaines, lèchefrites, daubières, poissonnières, turbotières, passoires, écumoires,…

Cuisine du château de Chambord

 

Entretien d’un objet en cuivre (ou en laiton)

Pour l’entretien d’un objet en cuivre (ou en laiton) préalablement poli.
Cette recette est valable pour un objet de collection et apporte un brillant inégalable.

Produits :
CREME A POLIR DU COMMERCE pour nettoyer
ESSENCE H ou F pour dégraisser
BLANC D’ESPAGNE pour faire briller

Accessoires :
Coton hydrophile
Chiffon de coton ou de fil uniquement

1°) Appliquer la CREME A POLIR par petites surfaces en utilisant un tampon de coton hydrophile, en frottant et croisant les mouvements. Faire briller avec un chiffon plié en 4.

2°) Badigeonner d’ESSENCE à l’aide d’un large pinceau. A faire dehors ou sur le balcon (produit inflammable). Cette action a pour but d’enlever le « gras » de la CREME A POLIR. (Protéger ses vêtements d’éventuelles éclaboussures !). Essuyer.

3°) Saupoudrer d’une pincée de BLANC D’ESPAGNE. Frotter avec un chiffon propre pour faire briller.

L’opération terminée, ne pas toucher le cuivre directement avec les doigts.